Astuces nettoyage de revêtements de sol de sécurité

Comment nettoyer votre revêtement de sol de sécurité

Le nettoyage en bonne et due forme représente une composante essentielle de l’entretien du sol afin d’assurer que celui-ci reste sûr et propre pendant toute sa durée de vie. Veiller à maintenir un environnement propre et hygiénique est une chose, mais un nettoyage effectif contribue à ce votre revêtement de sol de sécurité continue à être toujours aussi efficace.

La couche de surface d’un sol de sécurité assure que les pieds et le sol restent en contact, même en présence d’éléments « polluants ». Gardés propres, les agrégats de surface possèdent une taille et une quantité suffisantes pour passer à travers ces éléments, réduisant ainsi le risque de glisser à un sur un million. Si on suit des procédures de nettoyage inappropriées, saletés et de déchets peuvent s’accumuler à la surface du revêtement de sol, augmentant sensiblement le risque de glisser à un niveau pouvant atteindre un sur deux.

Soyons clair, vous ne vous contentez pas de simplement rincer une assiette sale avant de la remettre dans le placard. La bonne nouvelle cependant, c’est que le nettoyage de sol effectif est un processus simple. Tout comme faire la vaisselle, d’ailleurs ! Nous avons développé quelques astuces pour vous aider à établir votre propre procédure de nettoyage, ou pour fournir à vos clients un guide qui leur permet de garder leur revêtement de sol aussi sécurisant et remarquable que le jour où vous l’avez posé.

 

Nous avons également rédigé des « pas à pas » pour le nettoyage mécanique, manuel et à la vapeur, disponible en téléchargement.
 

Revêtements de sols de sécurité
Guide de nettoyage illustré - manuel
Revêtements de sols de sécurité
Guide de nettoyage illustré - mécanique
Revêtements de sols de sécurité
Guide de nettoyage illustré - à vapeur

Ces lignes directrices ont été développées en association avec Delia Cannings, directrice d’Education and Training, Environmental Excellence Training & Development Ltd.
 

Identifier les salissures

Le nettoyage est bien plus facile et plus efficace si vous identifiez le type de salissure sur le sol ; Vous pouvez alors choisir le bon équipement et le détergent adéquat pour vous en débarrasser.

Concrètement, la salissure à laquelle vous vous attaquez consistera sûrement en une combinaison de plusieurs éléments. Le guide suivant vous aidera à identifier sa composition, de façon à ce que vous puissiez décider comment vous y attaquer au mieux.
En fonction de cette composition, on classifie la matière comme étant organique ou inorganique :

Organique : il existe trois types de salissures organiques :

  • De la matière vivante telle que des bactéries, des virus, des champignons et des protozoaires (animaux minuscules). Ce sera le cas le plus fréquent dans des cuisines et des cantines où l’on trouve des déchets alimentaires ; ou dans des salles de bain, des vestiaires et des hôpitaux où l’on trouve des déchets humains tels que la peau, les graisses corporelles, les selles et le sang.
  • De la matière qui faisait partie d’un organisme vivant, ce qui comprend la nourriture, mais également la poussière, la sciure et les copeaux de caoutchouc. Ce type de salissure se trouvera partout où de la nourriture est produite ou consommée. Les usines agroalimentaires sont un bon exemple.
  • Les matériaux «faits par l’homme», comme les morceaux de plastiques, l’huile minérale, les peintures et les colles. On retrouve cela couramment sur les lieux de production mais aussi là où des travaux de décoration ou de réparation sont réalisés.

Il est important de savoir si une salissure est organique ; si c’est le cas, ce dernier représente un terrain propice au développement des bactéries et aura besoin d’être désinfecté ou d’un nettoyage à la vapeur.

Inorganique : Il s’agit d’une salissure constitué d’un matériau qui ne fait pas partie d’un organisme vivant et qui ne contient pas de carbone, comme, par exemple, le verre, le sel, la rouille et la poussière de brique.
Qu’il soit organique ou inorganique, une salissure réagit d’une certaine manière lorsque vous essayez de la nettoyer :

Soluble : il s’agit d’une salissure qui se dissout dans l’eau comme le sucre, le sel et la poudre de détergent. Comme elle se dissout, elle sera généralement facile à traiter. Ceci se retrouve couramment là où de la nourriture est vendue, préparée ou consommée.

Insoluble : il s’agit ici du type de salissure la plus fréquente et que l’on retrouve dans de nombreux environnements. A l’instar de l’huile ou de la peau, elle ne se dissout pas dans l’eau, et vous aurez donc besoin d’un détergent pour l’éliminer.
D’autres exemples sont les fragments en plastique, les copeaux de bois, le verre et les fils, mais ces derniers sont généralement éliminés à la première étape du nettoyage, que ce soit en balayant ou en passant l’aspirateur.

Une salissure insoluble peut être graisseuse ou particulaire :

Graisseuse : il s’agit d’une salissure qui colle aux surfaces et qui tâche lorsqu’elle est touchée. Les exemples typiques sont l’huile, la graisse et les lubrifiants. Ce sera probablement le cas partout où l’on trouve de la nourriture. Mais comme les véhicules laissent de l’huile et de la graisse derrière eux, ces matières peuvent adhèrer régulièrement aux chaussures qui les amènent jusque dans les parties communes.

Particulaire : il s’agit ici d’une salissure prenant la forme d'une poudre, comme par exemple le sable, la peau, la lessive en poudre et les fibres brisées. On la retrouve donc dans un large éventail d’environnements.
Il est très probable que vous trouverez des salissures à la fois graisseuses et particulaires car souvent, la seconde colle à la première.

Abrasive : il s’agit d’une salissure qui peut rayer une surface, par exemple du verre.

Tenace/collante : il s’agit d’une salissure qui peut coller à une surface, par exemple du sirop, de la cire ou de la colle.

Ainsi, ces matériaux appartiendront à plus d’une des catégories, l’une d’entre elle correspondant à ce dont il est fait et l’autre à la manière dont il se comporte : le sel qui tombe d’un conteneur constitue une salissure inorganique et particulaire qui peut être balayée ou passée à l’aspirateur. Le sel renversé sur une surface humide constitue une salissure inorganique soluble qui peut être lavée.

Utiliser le bon matériel

L’utilisation de l’équipement adéquat qui convient à chaque étape vous aidera à faire en sorte que votre nettoyage soit efficace et à réduire le temps passé à vous en occuper.
Choisir les bons ustensiles ne concerne pas seulement la taille et le type de pièce dans laquelle vous vous trouvez. Mais il s’agit de disposer du matériel adapté pour éliminer efficacement la saleté à laquelle vous avez à faire.

Pour entretenir votre matériel et vous assurer que vous n’êtes pas en train de transférer de la saleté et des bactéries vers le revêtement en cours de lavage, il est vital de nettoyer l’équipement après chaque utilisation. Cela fait partie intégrante du processus.
Les méthodes de nettoyage ci-dessous assureront un nettoyage et un entretien à fond de votre revêtement de sol si vous suivez les guides (téléchargeables ci-dessus).
Avant de sélectionner votre méthode de nettoyage, la première étape consiste à balayer ou à passer à l’aspirateur pour enlever toute salissure particulaire et/ou abrasive.

Nettoyage manuel : utilisation d’un balai à franges, d’un seau et/ou d’un balai brosse. Il s’agit de la méthode la plus efficace sur les salissures quotidiennes liées à une forte circulation de personnes, et lorsque les besoins de nettoyage doivent être immédiatement satisfaits (par exemple un produit renversé dans un supermarché).
Pour un nettoyage à fond et pour être efficace sur les autres types de saleté, notamment les saletés tenaces/poisseuses ou graisseuses, il ne suffit pas de passer la serpillère . Il est important d’utiliser également un balai brosse.

Nettoyage mécanique : utilisation d'une machine de nettoyageComme la machine frotte le sol de façon régulière et avec de la pression, elle nettoie très bien les salissures tenaces et graisseuses. Si l’espace et la disponibilité le permettent, le nettoyage mécanique est préférable au nettoyage manuel au moins pour le gain de temps.

Nettoyage à la vapeur : Utilisation d’un nettoyeur à vapeur mécanique. Ceci est très efficace pour nettoyer des salissures organiques. La température de la vapeur aide à éliminer la plupart des bactéries. Il est idéal pour les zones dans lesquelles l’hygiène est importante telles que les services hospitaliers, les salles de bain et les cuisines.

Chaque méthode est efficace pour nettoyer à la fois les salissures solubles et insolubles. Le choix dépendra davantage du fait que cette salissure est tenace/poisseuse ou graisseuse, et si l’hygiène revêt une importance cruciale dans la zone à nettoyer, comme par exemple un bloc opératoire.

Choisir le bon détergent et le bon dosage

Choisir le bon détergent pour la salissure à laquelle vous vous attaquez représente la seule manière de nettoyer de façon efficace.

Il est également important de diluer conformément aux instructions du fabricant. Si le détergent est trop dilué, le nettoyage sera moins efficace. Trop de détergent dans l’eau peut laisser un film sur le sol qui peut réduire ses qualités antidérapantes et finalement favoriser la croissance de bactéries. C’est également une cause reconnue de formation de tâches, de de décoloration et de détériorations mécaniques telles que le rétrécissement.

Les propriétés du détergent soulèvent et capturent la saleté de façon à ne pas l’éparpiller pendant le nettoyage. Il est important de laisser le temps d’agir au détergent sur le sol, selon les instructions du fabricant. Ce qui fait la différence entre un détergent et un autre, c’est son degré d’acidité ou d’alcalinité. On mesure ces derniers en recourant à une échelle PH qui va de PH0 (le plus acide) à PH14 (le plus alcalin).

Alcalin : un détergent avec un PH supérieure à PH9.5 est efficace car il dissout la graisse et par émulsion avec les salissures. Un détergent alcalin tel que l’AltroClean 44™ est idéal pour les salissures grasses et organiques. Plus un détergent est alcalin, et plus il est efficace pour éliminer la graisse mais plus il est corrosif au point d’altérer les coloris. Il est donc très important de procéder à un rinçage approfondi.

Acide :un détergent avec un PH inférieure à PH5 est acide. C’est le produit à privilégier pour des salissures inorganiques tels que le tartre.

Neutre :les détergents neutres (PH7) sont moins agressifs et contiennent moins de produits chimiques. Ceci les rend plus conviviaux, avec un impact moindre pour l’environnement.

Les détergents neutres sont efficaces pour un nettoyage quotidien sur de nombreux types de surfaces, mais seront moins efficaces si le lieu est particulièrement sale. Ils sont également moins efficaces par rapport aux détergents alcalins face aux graisses.

Détergent désinfectant/assainissant nettoyant combinés : lorsque vous nettoyez des salissures organiques telles que la nourriture ou les déchets d’origine humaine, l’objectif est aussi de réduire la prolifération des bactéries afin de respecter les normes d’hygiène.

Voici les produits que nous recommandons pour l’entretien des sols antidérapants Altro.